Poèmes

Le Torrent des Sonnets de L'Autiieur - Sonnet

par Christophle de Beaujeu

Ha cœur que j'aimois tant, et qui m'as tant aimée,
Tu mérites mon cœur, un si riche cercueil :
Mais pour monstrer que moy digne d'un si grand dueil,
Doit mourir, ja mourons d'une mort animée.

Je ne veux de tourment avoir l'ame pasmee

Ny noyer mon courage aux larmes de mon œil,
Mais me venger de tout, et déplaire à mon œil,
M'estant contre la mort moy-mesme désarmée.

Je ne puis plus heureuse arriver à ces bords,
Que d'y accompagner la
Princesse des morts,
J'en auray de l'honneur, et du bien tout ensemble :

L'honneur d'en estre morte, et le bien de la voir,
Je ne tiens pas celuy que la mort desassemble,
Digne d'un si grand prix s'il ne le fait sçavoir.



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top