Bientot, Edouard Glissant
Poèmes

Bientot

par Edouard Glissant

Les maisons de rapport qui n'ont jamais bien su
Que se laisser salir sans y trouver visage,

Qui ne se sont jamais tournées
Vers une attente,

Voici que maintenant de la beauté les prend
Au point de retenir le soleil qui s'en va

Et de porter l'espoir
Du peuple qui se cache.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top