Poèmes

7e Essay du Spirituel - Sonnet

par André Mage de Fiefmelin

Comme l'Esclair du
Nord, qui fait lever l'Aurore
En se couchant,
Eclaire entre tous les flambeaux
Qui ajournent les
Cieux de petits feux nouveaux
La nuict qui de la terre embellit le teinct more :

Comme le demi-rond de
Phoebé, qui colore
De ses rais argentez l'or des
Astres plus beaux,
Passe en son
Rond
Croissant, soubs qui croissent les

[eaux,
La splendeur des éclairs que le pilote adore.

Et comme de
Phoebus les rayons susdorez

Font honte à l'argent vif de
Diane aux beaux raiz
Delustrant son teinct pasle en sa perruque blonde :

Ton œil, grâce et esprit rare, aymable, et parfaict
Esclaire, passe, ahonte en ses rais, geste, et fait
Tout ce qui est de beau, de bon, d'honneste au monde.



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top