Poèmes

Un Songe - Sonnet

par Alain Bosquet

Alain Bosquet

Là-bas les macareux saccageaient une épave.
Je songeais à la mer, je songeais à la mort.
Là-bas l'étoile venait boire, avec un bruit de jument qui s'emballe au passage d'un saule.

Je songeais à la joie, je songeais aux tristesses.
Là-bas l'avoine avait comme un frisson de peur quand la musique lui peignait des oiseaux nus.
Je songeais à mes dieux, je songeais à mes doutes.

Là-bas quelques maisons partaient sur les collines à la rencontre on ne sait pas de quel été.
Je songeais au réel, je songeais à la fable.

Là-bas la neige avait écrit plusieurs poèmes sur sa peau transparente, avec un roseau noir.
Je songeais à mon vide et à la plénitude.



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top