Utilite du Poète - Sonnet, Alain Bosquet
Poèmes

Utilite du Poète - Sonnet

par Alain Bosquet

Alain Bosquet

Elle a besoin de moi pour devenir la rose,

la rose.
Et la jument, pour se faire jument,

me demande une forme endormie dans mon verbe.

Et l'arbre sait que l'arbre est d'abord manuscrit,

comme l'azur, qui par décret de ma légende, est un azur heureux et légitime.
Et l'eau s'abreuve d'eau plus fraîche, au bord de l'écriture.
Et la chose, fenêtre ou gramophone, apprend

son métier dans la fable où je lui donne vie.
Et le feu, révolté parfois contre mes mots, y reconquiert sa flamme.
Et la douce musique

est plus musique et plus douceur dans mes chansons.
Et l'oiseau inconnu trouve une identité là où je veux car je lui suis indispensable.



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top