Poèmes

Robert Desnos

Oeuvres poétiques

Biographie de Robert Desnos

Robert Desnos (4 juillet 1900 - 8 juin 1945) était un poète, écrivain et journaliste français. Influencé notamment par Nerval et Baudelaire, il écrit principalement des textes poétiques, même lorsqu'il se trouvait dans le camp de concentration. Ses sujets principaux incluaient surtout l'amour. Paul Éluard disait de lui: 'De tous les poètes que je connaissais, Desnos était le plus immédiat, le plus libre; il était un poète qui n'a jamais quitté son inspiration; il pouvait parler, comme un poète peut à peine écrire. Il était le plus courageux de tous'.
Desnos a quitté son foyer petit-bourgeois à l'âge de 16 ans, rejoignant les cercles anarchistes et exerçant trés souvent des activités occasionnelles. Les premiers poèmes publiés de Desnos ont parus en 1917 dans La Tribune des Jeunes et en 1919 dans la revue d'avant-garde Le Trait d'Union, ainsi que dans le magazine dadaiste Littérature. En 1922, il publie son premier livre, un recueil d'aphorismes surréalistes, intitulé Rrose Sélavy ( inspiré du pseudonyme de l'artiste français Marcel Duchamp). Après son service militaire au Maroc en 1919, il rencontre le poète Benjamin Péret, qui l'initie au groupe Paris Dada et à André Breton, avec qui il se lie d'amitié. En tant que chroniqueur littéraire pour Paris-Soir, Desnos était un membre actif du groupe surréaliste et développait un talent particulier pour l'écriture automatique. Avec des écrivains tels que Louis Aragon et Paul Éluard, il constituerait l'avant-garde littéraire du surréalisme. André Breton a inclus deux photographies de Desnos dans son roman surréaliste Nadja. Bien que Breton, dans son Manifeste du Surréalisme de 1924, le loue pour être son 'prophète', Desnos désapprouve l'implication du surréalisme dans la politique communiste, ce qui provoque une rupture entre lui et Breton. Desnos a continué à travailler comme chroniqueur.
Par ennui dans le secteur de la presse, il est devenu employé d'une agence de logement en 1931. À partir de 1932, commence sa carrière à la radio avec une émission consacrée à Fantômas. Pendant ce temps, il se lie d'amitié avec Picasso, Hemingway, Artaud et John Dos Passos et publie également de nombreuses critiques sur le jazz et le cinéma. Durant cette période, il est aussi devenu de plus en plus impliqué dans la politique. Il a écrit pour de nombreux périodiques, notamment Littérature, La Révolution surréaliste et Variétés. Outre ses nombreux recueils de poèmes, il publie trois romans, Deuil pour deuil (1924), La Liberté ou l'Amour! (1927) et Le Vin est Tiré (1943) ainsi qu'une pièce de théâtre, La place de l'Etoile (1928; révisée en 1944); et un scénario de film, L'Étoile de mer (1928), réalisé par Man Ray la même année.
Actif au sein du mouvement de résistance français, il a été arrêté en 1944 pour dénonciation par l'occupant allemand. Il a traversé plusieurs camps de concentration. Mais quelques semaines après sa libération du camp de concentration de Theresienstadt, Desnos est décédé des suites d'un typhus.

Consulter tous les textes mentionnant Robert Desnos

Florilège de Poèmes de Robert Desnos


Robert Desnos

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top