A la Hollande, Robert Desnos
Poèmes

A la Hollande

par Robert Desnos

Robert Desnos

La chevdure au vent courtisanes lasdves
Vont vers toi les locomotives.

Tous les moulins de
Don
Quichotte
Tournent autour de tes marais,
Et des cygnes de porcelaine Évoluent en flotte
Au long des quais.

Chez toi le soleil est rouge et rond
Comme une pomme d'api
Tes canaux sont laqués

Hollande!

A

O
Chine minuscule!

Où l'on joue aux boules avec des fromages,

Je t'ai créée selon l'esthétique des rêves.

Amsterdam aux toits dentelés

Avec ses juifs et ses banquiers

Et le diable dans le docher

Comme le conte
Edgar
Poe.

Forêts où les ermites cherchent des attitudes
En harmonie avec la solitude

Brocanteurs chez qui l'on trouve des grimoires
Bijoutiers qui font du tapioca avec des perles

Haarlem où poussent les tulipes

Sous l'œil des paysans fumant leur grosse pipe

Sérieux comme des mandarins

Hollande!

Et tes marins

Qui rapportent des perroquets

Par-delà tes dogues

Par-delà les océans

De
Java et de
Sumatra

Où les poètes ont des oiseaux-lyres

Où dansent les serpents charmés par les fakirs

Hollande!

Je t'imagine telle que notre quai
De
Béthune et l'écluse de la
Monnaie

Ta gente reine
Wimelmine

N'est-ce pas la princesse
Maleine

La fée
Morgane a mis ses mitaines

Et tu souris avec les affiches du cacao
Van
Houten

Avec ton casque d'or et tes balances

Comme la justice

Mais toi seule es restée debout

Triomphatrice

A l'offertoire

Et tous les peuples
Comme des criminels Écrasés par leur victoire
Sont courbés à tes genoux



Poème publié et mis à jour le: 16 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top