Paroles de Nymphe poème de Martineau Philippe
Poèmes

Paroles de Nymphe

par Martineau Philippe

Offerte à l’ombre de ton saule,
ne suis-je pas comme tu veux ?
Est-ce à jamais que mon épaule
ondule en vain sous tes cheveux ?

J’ai beau briller sous l’onde sage
et t’apparaître sans filet,
quand tu regardes mon visage
tu ne souris qu’à ton reflet.

Et quand la nuit occulte l'onde
et que le temps qui reste est court,
l’oreille fine entend ma ronde
alors que toi, tu restes sourd.

Extrait de: 
À FLEUR D'EAU (http://enmotdiese.free.fr/a_auteurs.htm#martineau_afleurdeau)


Poème publié et mis à jour le: 11 juin 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top