Poèmes

Bretagne

par Edouard Glissant

Il y a beaucoup de vaisselle,

Des morceaux blancs sur le bois cassé,

Des morceaux de bol, des morceaux d'assiette
Et quelques dents de mon enfant
Sur un morceau de bol blanc

Mon mari aussi a fini,

Vers la prairie, les bras levés,

Il est parti, il a fiai.

Il y a tant de morceaux blancs,

De la vaisselle, de la cervelle

Et quelques dents de mon enfant.

Il y a beaucoup de bols blancs,

Des yeux, des poings, des hurlements,

Beaucoup de rire et tant de sang
Qui ont quitté les innocents.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top