Bouquet, Max Jacob
Poèmes

Bouquet

par Max Jacob

Max Jacob

Plante du véritable bonheur

d'aller de conquérir, oh ! je n'aurai pas peur.

Tu es au milieu du son d'un grand feu

au palais du roi du silence

qu'on ne voit ni de dos ni de face

au palais du bruit du vent

au palais royal de nuance.

Plante du véritable bonheur

d'aller te conquérir, oh ! je n'aurai pas peur.

Plante du véritable bonheur

tu as la forme des griffes

tu as la forme d'un insulteur

tu as la forme d'un hiéroglyphe

la forme des constellations

la forme d'un vol blanc

la forme des électrons, des ions

des têtards, enfants des étangs

des épaules du roi le plus sage.

La dame l'a mise à son corsage.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top