Brigadier, Max Jacob
Poèmes

Brigadier

par Max Jacob

La maison militaire de la Présidence de la République vous félicite de votre heureuse idée. Les sirènes marines seraient un bel ornement aux funérailles
officielles. Malheureusement l'Administration de la Marine ne peut disposer des siennes et les enfants de M'le Président ne veulent pas prêter les leurs. Ne pourrait-on pas remplacer
les sirènes par un nombre considérable de klaxons ?



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top