Au Même, José-Maria de Heredia
Poèmes

Au Même

par José-Maria de Heredia

Qu'ils aient vaincu l'Inca, l'Aztèque, les
Hiaquis,
Les
Andes, la forêt, les pampas ou le fleuve,
Les autres n'ont laissé pour vestige et pour preuve
Qu'un nom, un titre vain de comte ou de marquis.

Toi, tu fondas, orgueil du sang dont je naquis,
Dans la mer caraïbe une
Carthage neuve ;
Et du
Magdalena jusqu'au
Darien qu'abreuve
L'Atrato, le sol rouge à la croix fut conquis.

Assise sur son île où l'Océan déferle,

Malgré les siècles, l'homme et la foudre et les vents,

Ta cité dresse au ciel ses forts et ses couvents,

Aussi tes derniers fils, sans trèfle, ache ni perle
Timbrent-ils leur écu d'un palmier ombrageant
De son panache d'or une
Ville d'argent.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top