Poèmes

Le Poème Comestible - Sonnet

par Alain Bosquet

Alain Bosquet

L'enfant attrape un papillon : cela se mange.

Et le requin, l'enfant : cela se mange aussi.

Et
Dieu attrape le requin, pour le manger,

à moins que ce ne soit - qui sait ? - pour le principe

Mais
Dieu, répondrez-vous, qui donc le mangera, pour que la chaîne continue, et le poète n'arrête pas son beau poème en plein milieu ?
Le poème est prudent : il rebrousse chemin

car
Dieu a peur de ce poisson aux dents trop

longues, et le requin a peur de l'enfant â la flèche ; et l'enfant, de la fleur vénéneuse qui veut

passer pour un beau papillon, chacun restant sur sa faim - c'est fatal - surtout le sot lecteur qui ne sait pas que les poèmes sont mangeables.


Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top