Nocturne, Raymond Queneau
Poèmes

Nocturne

par Raymond Queneau

Quand j'ai dansé jusqu'à minuit là cornemuse a mis ses bottes quand j'ai payé pour un ouisqui le revolver a mis sa cape quand j'ai réclamé un taksi le
réverbère a mis son col quand j'ai traversé tout
Pari» la lune a mis sa veste blanche et quand je fus près de
Neuilly je mis mes jambes à mon cou



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top