Poèmes

Tulé

par Raymond Queneau

Atteint d'une flèche au cœur

le vieux roi s'écroule en pleurant

Gérard le console

Son front pur s'incline

Il penche la tête

Un archer murmure

c'est un révolté

Des gendarmes arrivent

Gérard
Gérard pourquoi n'empêcheras-tu pas cette

[coupe d'aller rejoindre sous l'Océan

les trésors phosphorescents

couverts d'infusoires et de radiolaires

On t'emmène au poste de police

Ton double seul en sortira



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top