Le Mort Mort poème de Ahmed Yahia Messaoud
Poèmes

Le Mort Mort

par Ahmed Yahia Messaoud

Une veillée funèbre
Un mort vient de mourir
Dans un décor de macabre
On le déguise pour partir

Quelques anges voltigèrent
Laissant l’espace les contenir
Tous les religieux chantèrent
Ils n’avaient que ça à offrir

Comme legs atelier dentaire
Pour un fils promu fakir
La mort n’est qu’une chimère
Qui empêche la vie de finir

Musulman de souche
Esclave de vocation
Au décor s’ajoutent les mouches
Les vers forment une nation

Ni nid, ni patrie
âme égarée
La vie vire au gris
C’est bien, c’est fini

Extrait de: 
Les Portes Editions Les Corrosifs (www.lescorrosifs.1s.fr)


Poème publié et mis à jour le: 11 juin 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top