Poèmes

Un Après Un

par Ahmed Yahia Messaoud

Broyer de l’homme, effacer les bouts de routes qui dépassaient de la nuit inévitable, sans boussole, sans GPS, sans même montre pour mesurer la durée de ma catastrophe. Quelques millénaires de questions qui n’interrogent rien, ni personne, un peu plus de mort, la mort comme un vendredi à la Mecque.
Quelqu’un a déposé un paquet de cons dans mes rêves d’enfance. Chaque nuit, il arrivait avec un nouveau chargement. Peut-être ramenait il aussi le rêveur ! Peut-être que rien de tout cela n’était à moi, ni en moi, ni moi ! Je n’avais probablement pas d’enfance. Jonas et job me fascinaient déjà avant même de commencer à rêver ! Ça doit être un signe !
J’ai grandi depuis, un peu trop peut-être. J’ai fini avec des cellules cérébrales dans mes orteils, des bouts de cervelles se détachaient et voyageaient dans mon corps et finissaient par envahir tout mon moi. Tout en moi commençait à penser n’importe comment. Un doigt de ma main gauche voulait migrer vers la droite, mes genoux voulaient se trouver dans ma bouche, ma langue déformait ce que mon cerveau ordonnait. Une lucidité métastasée, tous mes organes réclamaient des actions. Tout ce qui n’est pas action est soi mensonge, soi justification. C’est ce que je comprenais. Je ne vivais pas, je n’existais pas, je me subissais. Une schizophrénie biologique, un athéisme de sens.
J’étais devenu un peuple à moi tout seul, chaque bout de moi était indépendant de moi. Je pensais avec ce qui me restait de cervelle que j’étais fou, j’en étais même persuadé, mais les autres, les gens tout au tour de moi ne me disaient rien, ils me parlaient normalement, ils me demandaient même conseil parfois. Ça m’arrivait de demander à certains s’ils me trouvaient pas bizarre. –Non répondaient-ils tous. Je voulais juste être fou, la folie pouvait me rassurer, mais les gens refusaient de me le confirmer. -Reste avec nous. Me disaient-ils.
C’est vraiment vrai tout ça, ce ne sont pas des métaphores à la con.

Extrait de: 
www.ahmedyahiamessaoud.wordpress.com

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top