Le Crépuscule Rose Caresse les Femmes et les Oiseaux - Constellation, André Breton
Poèmes

Le Crépuscule Rose Caresse les Femmes et les Oiseaux - Constellation

par André Breton

Le sorbier entre dans la lyre ou bien la lyre dans le sorbier.
Vous pouvez fuir, les belles, la poursuite ne sera pas longue!
Le souffle des chevaux lacère d'un nuage les vestes des piqueurs et les disperse comme il ne peut advenir qu'à l'approche du
Grand
Veneur en personne.
Vous n'arriverez pas jusqu'à la grille...

C'était bien la peine, votre gorge est un flot de bouvreuils.
Saviez-vous qu'à la cathédrale de
Sens on montra des grelots de vermeil dont le rôle fut de tinter aux franges d'une étole et d'un manipule?



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top