La Cage poème de Louis Lucien Pascal
Poèmes

La Cage

par Louis Lucien Pascal

LA CAGE

Sa prochaine chute ou victoire
Son cancer profond sa tumeur
On meurt parfois de ne plus boire
A la source de sa douleur
J’ai mal de te mal obséder
Mal aux idées

Tu sais les idées pré-mâchées
Les lois que tu vomis cachée
On les a foutues dans un sac
Qu’on a jeté au fond du lac
Mais il n’était pas bien lesté
L’est remonté

Il flottera des millénaires
Comme la culpabilité
L’éjaculation des cratères
Le moral des troupes matées
La merde sur l’eau du bain tendre
Les mots de cendre

Les modulations de carences
Rythment les espoirs délavés
Mi-morts les seigneurs de la danse
Minés les cœurs empaquetés
Des violons masturbent sans crainte
Les joies éteintes

Alors les frontières les blancs
Les trous les joyaux les blessures
On s’en fera des goélands
Charognes du premier futur
Qui atterrit sur le regard
Comme en retard

Les cerveaux sourds dînent en masse
Il est des néons embaumés
Qui font aux yeux des plaies tenaces
Où se perdre à peine enflammé
Dans la salle d’attente en fleur
Ma mie j’ai peur

Dans la cage dorée violente
Aux couleurs d’âmes emmêlées
La muse triste attend tremblante
Son nouveau chant de champ de blé
Son océan de renaissance
Sa délivrance

L.L.P


Poème publié et mis à jour le: 09 dcembre 2014

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top