Poèmes

L'Ange Bleu

par Louis Lucien Pascal

L’ANGE BLEU

Je te vois marcher sur un trottoir de ville neuve
En pensant très fort que les dieux font tout ce qu’ils peuvent
Pour te donner place au beau milieu de l’océan
Que tu attends

La colline avance jusqu’au seuil de ta maison
Je ressens le feu du continent de ton prénom
Tu es l’ombre douce aux portes de toute évidence
Ombre qui danse

Ton soleil me prend comme une fête
Mon cri resplendit sous ton midi
Colorée des jeux de la tempête
La mer se souvient de notre lit

Tu es l’ange bleu du centre de cette eau qui dort
Les miroirs du sel ont les visages de ton corps
Le vulgaire est mort place aux branches de ta folie
Au paradis

Bleue-blanche est la dalle au bal du bord de l’étendue
Rien n’aura de fin si tu consens à être ému
J’entends sous les algues ma guitare se nourrir
De tes sourires

Ton soleil me prend comme une fête
Mon cri resplendit sous ton midi
Colorée des jeux de la tempête
La mer se souvient de notre lit

L.L.P

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top