Poèmes

Identité

par Léo Ferré

Je m'appelle orthodoxe et je suis né quand même
Quand
Carco miserait des croissants café-crème

Cela dit j'ai raté le nom de mon papa
Et j'attends le prochain qui ne passera pas

Il paraîtrait que je ressemble à mon grand-père
Foutre, leur ai-je dit, en pesant ma grammaire



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top