Poèmes

Versifications

par Léo Ferré

Ça presse monseigneur à la prosopopée
Faites-les donc parler les pierre(s) et puis sourire
Mettez donc de la glotte au bout de votre lyre
Dites donc au printemps d'enfiler sa livrée

Vous poète falot du boulevard
Pershing
Qui chantez la misère au nez de la mistoufle
Faites que cela change et faites qu'un vent souffle
Sur ces vauriens qui vous accablent de sterling

Vous mangez quelques fois par mois, c'est imprudent !
Le rouge vous va bien... sauf à votre voiture
Votre femme n'a pas de manteau de fourrure
Vous êtes en retard l'automne est là pourtant!

J'ai le sang qu'a tourné comme un lait centenaire
J'ai la mort dans les doigts quand je tape à la bouffe
Je suis là malgré moi et il faut que je bouffe
Alors quant à rimer je rime à ma manière



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top