Cxxxix, Marc de Papillon de Lasphrise
Poèmes

Cxxxix

par Marc de Papillon de Lasphrise

Afin qu'amour-oiseau ne soit plus si volage,
Je veux qu'il ait la forme ores ' d'un
Papillon,
Il en sera plus gai, plus mignard, plus mignon,
Plus céleste, éveillé, plus reluisant, plus sage.

Il ne sera plus triste, étrangement sauvage,

Mais joyeux, mais privé, toujours beau, toujours bon,

Immortel, renaissant en la prime saison,

Bien humble, voletant sans faire aucun outrage.

Le soleil est le père à cet oisillon doux

Qui d'un ver précieux s'engendre idoine à tous,

Filant pour le public, s'emprisonne soi-même,

Pour élargir ses biens à qui le gardera.

En l'honneur de mon nom l'amour doncques sera

Désormais plus aimable, aimant comme* on l'aime.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top