Cafard - Sonnet, Alain Bosquet
Poèmes

Cafard - Sonnet

par Alain Bosquet

J'ai le cafard.
Le monde est moche.
S'il voulait me dépanner,
Jésus, sans me faire d'histoires, descendrait de sa croix.
Je tourne autour de lui, sacré vieux pote : on se comprend à demi-mot.

Quel autobus voudrait-il prendre ?
A
Montparnasse on s'ennuie moins qu'ailleurs.
Il a vieilli, je trouve.
On se tape un pastis, puis un autre ; il est fier de ses stigmates : pourquoi pas...
Je l'interroge

sur la mort et les trucs qui surviennent après.
On change de bistrot, on reprend un whisky.
Il parle politique ; échapper à mon temps

serait plus rigolo.
Au bout d'une heure bu deux,

je le recloue sur sa planche pourrie.
Jésus

et moi, en fin de compte, on n'a rien à se dire.



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top