Poèmes

Absent

par Ahmed Yahia Messaoud

J’attends que mes heures poussent
Je les arrose
Je prends quelques étoiles à souper
Je compte
Je fixe des notions au mur
Elles se meurent
Je saisie ma pudeur malade
Elle expire
Les étoiles sont à Dieu
Les heures aussi
Moi aussi
Et mes notions
Et moi
Surtout moi
Arrive vers moi une femme
Ou une chose
Un phénomène
Symboles de rien
Demain, demain, oui demain tout sera
Je connais le mouvement de la terre
Mais je ne le sens pas

Extrait de: 
Les Portes Editions Les Corrosifs (www.lescorrosifs.1s.fr)

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top