À Propos du Jugement Dernier, Max Jacob
Poèmes

À Propos du Jugement Dernier

par Max Jacob

Max Jacob

Attendez la mort et la vie attendez le bonheur d'un soir attendez l'attente et l'espoir et les rêves de l'insomnie.

Attendez qu'on parle à l'oreille pour transcrire le verbe en écrit attendez le jour de l'esprit attendez que
Paris sommeille.

Attendez comme
Véronique

— par l'amour elle était ma sœur —

le passage de l'Empereur

Jésus qui prendra nos suppliques.

Attendez la chair de la fosse attendez le pois de la cosse et qu'ils y tombent par monceaux ceux qui vident le rire du seau.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top