Poèmes

Visite Immobilière

par Marie-Claire Bancquart

Dans le téléphone

dorment des paroles d'amour

un morceau de ciel est en place

par la fenêtre

mais le mur garde

une empreinte de doigt distincte seulement sous les lampes.

Un visage se tait dans le miroir.

Un pas qui enjambe l'absence a laissé son empreinte sur le palier.

N'habitons pas ici.

Trop de secrets

sont restés bouche à bouche.

D'autres seront à nous.
Ailleurs.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top