Poèmes

Qu'un Regard

par Marie-Claire Bancquart

Une jupe en maille

entre le ventre et le jour gris.

La
Tour
Eiffel crie d'électricité.

Sur le pont
Mirabeau, la femme caresse l'étoffe pensant aux minutes qui passent aux morts de l'année barrés au stylo-bille sur son agenda

son ventre là-dessous sent sa fragilité

des rideaux d'oiseaux

vont et viennent en biais dans le ciel

elle voudrait leur confier son petit sac d'entrailles

ne plus être

qu'un regard lumineux et nu, comme la
Tour.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top