Poèmes

Trinité V

par Florian H

Les jours se suivent
Les heures se ressemblent
Jamais une étincelle qui ravive
Le début d’une discussion ensemble

Je commence à m’en vouloir
A force d’être naïf
Et de toujours y croire
On finit écorcher vif

Février fut ma joie
Et mars ma douleur
C’est ainsi que je me noie
Après avoir nagé dans le bonheur

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top