Poèmes

Trinité II

par Florian H

Comme à l’accoutumé
Perçue tard le soir
Cette missive ne fait que resasser
Sans cesse la même histoire

Désormais ce ne sera plus pareil
La fois où j’aurai à la voir
En sortira peut-être l’éveil
De ce qui me fera à nouveau y croire

Pourtant les issues sont monotones
Et à jamais je tomberai de mon perchoir
Dans ce terrible cyclone
Qui anéantit mes espoirs

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top