Poèmes

Trinité III

par Florian H

Comment aurai-je pu m’y attendre
Personne ne l’avait prédit
Cette force contre laquelle je ne peux me défendre
Etait devenue presque maladie

Je préférais ne plus y penser
Par peur d’encore en subir la sentence
Désormais tout était effacé
Enfin je sorti de mon insouciance

Il faut parfois garder l’espoir car
Libéré de ce sortilège
Je réussi ce qu’avait entrepris Icare
Et m’exfiltrai de ce terrible cortège

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top