Poèmes

Prolongations Ultérieures. 5 & L’ultime.

par Patrick Berta Forgas

PROLONGATIONS ULTÉRIEURES. 5 & l’Ultime.

L’oubli de soi
comme tissé des autres
multiples et beaux.

Bel effet du coton
sur les prairies pauvres
des astuces civilisées …

Couleurs en corps
sur l’unique habit
de l’avenir qui naît !

Le lin des terres du nord
et de Mongolie blanche.

Il s’échappe un rêve interdit
aux nouveaux parterres
de l’alliance rompue …

La famine et les déserts
ont signé la fin de l’homme nu !

S’ébruitent des trêves.

Sables contre diamant.

Même nature
mais de capitaux choix.

Retour à la boue
comme article de mesure.

La boutique est vide,
d’évidence par défaut
de cœur et de vue.

La plage recule devant la mer.

La cabale s’est installée
aux premiers sangs de la mort
qui attendait depuis
si longtemps …

© Patrick Berta Forgas & N.A.D.A. avril 2012

Extrait de: 
Inédit (L'Harmattan. Ed)

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top