La Dispenser, Michel Deguy
Poèmes

La Dispenser

par Michel Deguy

Mais qu'attend celui qui prend poste dès qu'elle entre, et scrute le beau visage avec patience ?

Elle s'acharne et déride un corps qui ne devrait pas périr, femme séparée du profond de son corps et tenant d'autant plus aux derniers liens qui l'amarrent au vêtement
de peau : les tatouages ocres et rouges, les cheveux somp-tuaires ; l'enveloppe lisse qui cache les entrailles, et les bijoux qui rivent la surface. Pourquoi ce masque l'a-t-elle posé avec
la complicité impérieuse des hommes ? Ce masque égal aux plus belles pierres, cet ovale d'ambre où le mâle tâtonnant aux gestes d'augure tente de circonscrire un
dernier temple ; elle, épaisse et lisse, sans profondeur comme le ciel, la dispensée.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top