Jeunesse Lacustre, Max Jacob
Poèmes

Jeunesse Lacustre

par Max Jacob

Max Jacob

Sans roi sans droits non sans liesses

ma jeunesse qui s'efforce

de diminuer l'écorce

qui me sépare de toi

ma jeunesse qui s'impose

de ne trahir pas tes secrets

et tes triomphes moroses

et tes espoirs sans regrets.

Que tes douleurs m'importunent

mais les joies du
Paradis

à tes rires atterrissent

on les paie de sa fortune

je n'en eus pas un radis

Que devons-nous à ce
Grand
Capitaine qui vers le ciel mène son régiment c'est lui qui posa ce galon de laine de caporal sur mon humble dolman

Goethe en tricorne
Frédéric roi de
Prusse saltimbanque à qui l'or ne manque poètes russes la terre se doit à l'Inventeur des cieux le ciel se doit à l'Inventeur des terres à l'Esprit-Saint se doit aussi
la chair et notre esprit dont le
Sien est l'essieu

Mais toi conduit par les trous de misère au peu d'esprit qui t'était nécessaire instruit des lois par celles du trottoir regarde en haut
Ce
Guide et remercie d'avoir connu l'Espagne et l'Italie.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top