Poèmes

Haine de Femme (ou Plus Rien a se Dire)

par Régis Boury

La pluie me coule sur la figure
Plaquée contre vitre froide...
Cette haine de femme hier sage
Rancune grossie au fil des jours
Dans une maison veuve d'amour
Où le rire s'est perdu
A l'enfant non venu
Petit cimetière en latence
Habité de morts-vivants sans importance
Qui se regardent, déjà figés
En portraits de poussière ;
La mort physique n'est rien
Si elle vient vite et bien
Mais quel supplice infâme
Cette errance de l'âme !

4 novembre 1997

zadig92000

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top