Fête de la Tres Sainte Vierge, Max Jacob
Poèmes

Fête de la Tres Sainte Vierge

par Max Jacob

Max Jacob

J'aime ces chansons que vous faites

sur
Moi et
Ma
Lignée

Écrivez-les, celles qui vous passent en la tête.

Le matin du jour de sa fête,

Marie, née au-dessus des hommes et des filles,

dit à sa mère quand
Elle se lève :

«
Sainte
Anne, écoutez mon rêve !

«
Plus qu'il n'y a grains dans la grange

« je voyais prophètes et anges,

« ma mère ! je tremble en en parlant ! »


Allons !
Marie ! le pot-au-feu ! et raccommodez-moi vos bas !

Si vous êtes bonne fille ici-bas, on vous aidera lors du trépas !


Ma mère ! honteuses sont mes joues !

«
Vous serez sainte comme mère et
Vierge. «
Demain vous aurez une visite « je ne peux pas en dire plus « ce sera l'heure de l'Angélus.

«
Ma mère ! je vis un homme ensuite

« c'était un fils à moi et vous voilà "grand'mère

«
Ne lavez pas ce mouchoir

« dit-Il, gardez-le bien dans votre armoire

« car c'est de mon sang qu'il est rouge.

«
Paix à qui sait ce qu'il en coûte

«
Mystère et fête le quinze août

« pour ceux du ciel et de la terre. »



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top