Poèmes

Veille de Noël

par Jean-Michel Bollet

Il ne pleut plus ; la lune est jaune et ronde
Et surveille la nuit ;
Rien ne s’entend pas une auto ne gronde
Après avoir tant nui.
L’automobile aussi fuit l’avenue
Et rentre à la maison
Pour en roue libre fêter la venue
De Noël en saison.
Le froid remord les doigts de la Nature
Qui vient de s’endormir
Pour qu’elle sache qu’une Créature
Saura la raffermir
Avec les esprits les cœurs et les choses
Dont la triste voiture
Joyeuse de voir deux belles joues roses
Naître avec la Droiture.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top