Poèmes

A un poète en herbe

par Jean-Michel Bollet

C’est votre tout premier poème
Et le sang vous glace en dedans
La langue est prise entre deux dents
Le cœur cogne et votre peau aime

Vous êtes blanc comme la feuille
Vierge ainsi qu’un écran puceau
Et viennent des mots par morceau
Sur l’arbre que votre front cueille

Comment peut la tête les mettre
Aussi bien que les mit Lorrain
Jouant sur un riche terrain
Où la fleur croît sans se commettre

Vous voulez être un vrai Verlaine
Et louchent vos yeux sur Saint-Saëns
Ou Gautier alors vos cinq sens
Explorent mont vallée mer plaine
Qui sont en vous depuis l’enfance
Depuis que grands sont vos parents
Aux fronts blancs presque transparents
Captant la pensée sans défense

Le sujet l’adjectif le verbe
L’éternel pronom personnel
Le présent le conditionnel
Vous lient les mots en une gerbe

A poser au pied d’une morte
Qui gaiement vous prend dans ses bras
Autrefois crotales cobras
Sonnant et sifflant sous sa porte

Vous voici devenu poète
Fier d’avoir réveillé la mort
Qui avait pris Péguy Lahor
Dont les vers ont rongé la tête
Mais qui sont restés dans la vôtre
Aussi bien faite que la leur
Où déjà leur pousse une fleur
Inclinée sous un patenôtre.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top