Poèmes

Une Vieille Dame

par De Saintes

L’église sonne par bonheur.
Dame à la chevelure grise
Doucement avance et peur,
De tomber l’a bien prise.
Sur sa canne alors s’appuyant
Traîne ses mânes lourdement
Quand d’un œil triste elle regarde
De sa bulle l’intérieur,
Comme si, inquiète, par mégarde,
Elle la crevait par malheur.

Dame lance pauvres regards.
Porte en ses chaussures, chaussette
Peu élégante à tous égards,
Et jupe informe peu coquette.
Mais alors à qui faut-il plaire ?
Et que vraiment peut-on y faire ?
Elle porte une cape brune
Car elle a froid quand le vent souffle,
Elle est ridée comme une prune,
D’un long cache-nez s’emmitoufle.

Doucement avance et la peur
En sa vie est bien engoncée,
Mais à l’église par bonheur
Quand la prière prononcée
Elle s’échappe, vibration
Du chant, folle giration,
Monte divine croyance.
Complice d’un Dieu surhumain
Mais chante comme en son enfance,
Alors a retrouvé l’humain.



Poème publié et mis à jour le: 29 juillet 2015

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top