Poèmes

Un tout autre versant

par Maria Zaki et Jacques Herman

S'il arrive parfois
Que d'une ombre surgissent
Les contours incertains
D'un profil menaçant
Il arrive souvent
Que nous nous méprenions
Tant sur sa nature
Que sur ses intentions
(J.H.)

Incapables de cerner
Les raisons intimes
D’une telle apparition
Nous perdons pied
Victimes
De nos propres illusions
(M.Z.)

Il est bien plus fréquent
Que nos appréhensions
Ne durent pas
Plus que l'espace
D'un court instant
(J.H.)

Les pressentiments
Sont aux sentiments
Ce que sont au silence
Des bruits courts
Mais assourdissants
(M.Z.)

Si nous laissons
Notre corps se poser
Et notre esprit se reposer
(M.Z.)

Nous nous surprenons
À découvrir du monde
Un tout autre versant
(J.H.)

Extrait de: 
Un tout autre versant (Poésie entrecroisée, L’Harmattan, 2016)

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top