Poèmes

Tu viens à moi avec de grands chants

par Jean-Michel Bollet

Tu viens à moi avec de grands chants que tu vantes
Pour être ceux des mers aux reflets bleus ou verts
Alors que je n’entends que des chants d’épouvantes
Traversant mes tympans gardés toujours ouverts

Tes paroles ne sont fabriquées que de rimes
Assemblées semble-t-il dans le noir des prisons
Où tu fus enfermé quand tu commis des crimes
Dans la Suisse lointaine au fin fond des Grisons

Et pourtant je te sais courageux à la tâche
Mais je suis déçu par ton trop peu de rigueur
Un mot n’est pas comme un chewing-gum qui se mâche
En y pressant le jus avec belle vigueur

Et sortant d’un pipeau sans trous et sans espace
L’air frais ne vibre pas joyeusement aux sons
Comme la vision acérée du rapace
Fige un épi de blé pris entre avoine et son

Reviens à moi avec des chansons pour que chante
L’évent de la baleine amie de l’océan
Et j’écouterai la mélodie qui m’enchante
En restant sur la rive assis sur mon séant.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top