Poèmes

Tu avais en tête un parfait logiciel

par Jean-Michel Bollet

Tu as créé les monts, les plaines, les vallées
Les mers et leur ami le soleil dans le ciel
Et tu t’es abstenu du superficiel
En laissant l’herbe verte aux côtés des allées

Tu avais en tête un parfait logiciel
Qui te fit inventer et lys et azalées
Et sont encore tes œuvres inégalées
Par tes enfants tournés vers l’artificiel

Tu n’étais pas manchot et ta vue était haute
Qui te permit de ne pas commettre de faute
Et maintenant tu vois, toi qui étais le Roi

D’un royaume peuplé de chants et de louanges
Qu’il ne t’a pas suffi de mourir sur la croix
Pour que tes enfants croient que les loups sont des anges.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top