Sonnet Xxxv, Isaac Habert
Poèmes

Sonnet Xxxv

par Isaac Habert

L'espérance, la peur, et la flamme et la glace,
Les liens, les prisons, les gesnes, les rigueurs,
Les travaux, les ennuis, les soucis, les langueurs,
L'envie, les soupçons, le desespoir, l'audace,

La discorde, l'erreur, la haine, la disgrâce,
La tristesse, les cris, la rage, les douleurs,
Les passions, les fers, les doutes, les malheurs,
Les lieux, les accidens, le temps qui tout menace.

Les plaintes, les regrets, les larmes, les souspirs,
Les sanglots, les pensers, la crainte, les désirs,
Les injures d'Amour, son arc, sa chaude flamme.

Ses poisons, ses assaults, ses aspres cruautez,
Ce sont de fiers
Tirans qui martirent mon ame
Mes sens, et ma raison pour aimer tes beautez.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top