Poèmes

Sémélé

par Alfred de Vigny

Alfred de Vigny

Sémélé,
Sémélé : l'insatiable amante,
Le désir est en toi, le désir te tourmente,
Sur ton lit aux pieds d'or tu tournes nuit et jour
Tes flancs voluptueux qui tremblent par amour,
Tes longs bras nus et blancs qui vont tordant ta couche
Tout mordus, tout meurtris du courroux de ta bouche,
Tes deux seins irrités d'où ton sang rouge et bleu
Est prêt à s'élancer par deux boutons en feu,
Tes épaules d'ivoire et ta large poitrine
Et tes pieds tourmentés d'une vigueur chagrine.
Sémélé qu'as-tu donc ?



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top