Nuit D'angoisse poème de Maurice Oreste
Poèmes

Nuit D'angoisse

par Maurice Oreste

Les yeux mouillés de larmes , je me suis réveillé
Une peur bleue soudain me prit dans la nuit
Peur de tout hélas! même de l'être aimé
Dont l'image me hante et me poursuit.

Blotti dans un coin, j'ai fait mille pensées
Essayant en vain de sécher mes larmes
J'entends sonner des glas en pleine obscurité
Je me croise les bras et mis bas les armes.

Faible et délaissé, je criai au secours!
La voix me manque, bientôt les dés sont jetés;
La peur infernale m'effraie; j'accuse la destinée
D'avoir été cruelle non moins méchante.

N'ayant plus de force pour dissiper ma crainte
Je me ferme les yeux en me laissant emporter
Par cette angoisse profonde dont mon âme est atteinte
Me livrant malheureux dans les bras de fée.

Me résignant, battu par mon triste sort
Je bois la coupe amère jusqu'à la lie
Acceptant de signer le pacte avec la mort
Sans avoir été mis à perpétuité.

J'appelle mon Dieu, le Dieu libérateur
Pour me préserver de cette peine mortelle
Calmer mon angoisse et chasser ma peur
M'aider à vaincre l'être qui m'ensorcèle.

Extrait de: 
Bains De Larmes


Poème publié et mis à jour le: 11 aot 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top