Adieu poème de Maurice Oreste
Poèmes

Adieu

par Maurice Oreste

Nous voici seuls sur le rivage,

Où nous délions ensemble

Sous un ciel encore gris,

La corde de tristesse

De nos années d’amour.

L’eau de nos yeux décrit

Cette diabolique journée

Qui met fin au coup de cœur

De cette soirée d’automne,

Il y a bientôt trois ans…

L’on se regarde l’un l’autre,

On se hait comme on s’aime;

Pas un petit sourire,

Un baiser pour nous apaiser

Avant que la nuit s’annonce.

Dans un flot de larmes,

Nous faisons des adieux

Aux amours folles, incertaines

Fixées par le destin

Pour combler de malheurs.

Là- bas dans mes pénattes,

L’absence déchire mon sein

Je garde en moi le blâme

De ne pouvoir attendrir

Ta jalouse colère…

Soudain la nuit…pleine d’audace,

Sonne l’heure de la volupté

Pour fortifier mon délire ;

Ma rose un peu pâlie, morte

Rend ma vie vide, banale.

Nuits blanches et lamentables,

Cœurs meurtris, l’on se joigne

Dans des pensées amères,

Résumant cet amour perdu

Dans l’océan des âges…

Des larmes encore tièdes,

Des mots d’élégie, griffonnés

Sur un écran de pensées

Traduisant des regrets,

Des meurtrissures de cœur.

Mais toi dans ta demeure,

Triste et furieuse, l’air maussade

Acceptes malgré toi

Les souffrances mortelles

Dont ton âme est atteinte.

Extrait de: 
Cris Du Coeur


Poème publié et mis à jour le: 21 novembre 2013

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top