Naissance, Jules Supervielle
Poèmes

Naissance

par Jules Supervielle

Jules Supervielle

Entre le soleil et la terre
Un homme qui n'a pas de nom
A sondé la grotte céleste
De son alarmante chanson.

Son front bourdonne de pensées
Qui s'échappent en oiseaux gris
Et se dissolvent dans la nuit
Malgré leurs plumes hérissées.

A peu de distance gravitent
Les astres pauvres et soumis
Qui depuis avant
Jésus-Christ,
Sans défaillir, cherchent un gîte.

Un chien en retrait, les yeux clos,
Devine que naît à ses pieds
Jusqu'aux trébuchants horizons
Une terre désespérée.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top