Poèmes

Dépêche-toi, mon homme

par Jean-Michel Bollet

C’est l’hiver quand il neige à n’importe quelle heure
Et j’ai froid dans mon cœur quand une larme pleure ;
L’été est arrivé bien avant le printemps
Car je t’ai rencontrée bien après tes vingt ans.
Tu sentais que l’automne avançait à grand pas
Et tu voulais jouir déjà de ses appas
En te dorant sous la nervure de sa feuille
Pour que je te demande : « est-ce toi que je cueille ?
Tu as ris, tu m’as dit : « dépêche-toi, mon homme
Et ne te montre pas avare ou économe :
Détige-moi vite et emporte-moi chez toi,
J’aurai bientôt froid et il fait chaud sous ton toit. »
Je t’ai prise – endossée ! - et j’ai marché une heure
Quand tu m’a susurré : « je crois bien que je pleure ; »
Je t’ai posée ; l’hiver rusé avait triché
Puis je t’ai enterrée : l’automne a pleurniché.



Poème publié et mis à jour le: 06 fvrier 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top