Poèmes

De Celui qui Incite une Jeune Dame a Faire Ami

par Clément Marot

A mon plaisir vous faites feu et basme,
Parquoi souvent je m'étonne, madame,
Que vous n'avez quelque ami par amours :
Au diable l'un, qui fera ses clamours
Pour vous prier, quand serez vieille lame.

Or, en effet, je vous jure mon âme,
Que si j'étais jeune et gaillarde femme,
J'en aurais un devant qu'il fut trois jours
A mon plaisir.

Et pourquoi non ?
Ce serait grand diffame,
Si vous perdiez jeunesse, bruit et famé
Sans ébranler drap, satin et velours.
Pardonnez-moi, si mes mots sont trop lourds :
Je ne vous veux qu'apprendre votre gamme

A mon plaisir.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top