Poèmes

Chant D'ouvrier

par Alfred de Vigny

Alfred de Vigny

La vie est un vaste atelier
Où, chacun faisant son métier,

Tout le monde est utile.
On agit d'un commun effort,
Et du faible aidé par le fort

La tâche est plus facile.

Battons le fer, etc.

Dieu du travail,
Dieu de la paix,
C'est à l'œuvre que tu parais :

Le feu, ta main l'allume.
L'ouvrier voit, dès son berceau,
Ta grande main sur le marteau,

Ton genou sous l'enclume !



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top